Picture of Service Communication

Service Communication

Rapport 2023 du Secours Catholique : une pauvreté accrue qui touche particulièrement les femmes

Consulter le rapport

Le Secours Catholique a publié son rapport statistique annuel “État de la pauvreté en France 2023” le 14 novembre 2023. Ce rapport est basé sur l’observation de plus de 49 000 situations sur l’ensemble du territoire national, représentant les 1 027 500 personnes accueillies par l’association en 2022. Il souligne une aggravation de la pauvreté en France, les femmes seules et les femmes avec enfants étant les premières victimes.

En 2022, 95% des personnes rencontrées par l’association vivaient sous le seuil de pauvreté (à 60% du revenu médian) et 75% vivaient même en situation d’extrême pauvreté (sous le seuil de 40% du revenu médian). Le rapport montre également une forte hausse du nombre de personnes faisant appel à l’aide alimentaire des associations.

La situation pour le Périgord-Agenais

Jean Chalié, délégué de l’association pour le Périgord-Agenais, a présenté, lors de la publication du rapport national, le 16 novembre dernier, la situation pour les deux départements : En premier lieu, le niveau de vie médian (niveau de vie où il y a autant de personne qui gagnent plus qu’en -dessous, à ne pas confondre avec la moyenne) a baissé de 7,6% en un an, passant de 579€/mois en 2021 à 538€.

Sur les 735 fiches statistiques exploitées pour établir le bilan 2022, 61,8% concernaient des personnes inactives, c’est personnes « inactives » sont essentiellement sans emploi, sans droit au travail, inaptes pour des raisons de santé ou retraitées. On note également que pour les personnes en emploi, 63% occupent des emplois précaires, en CDD ou à temps partiel, qui pour beaucoup ne permettent pas de s’en sortir, en particulier en période d’inflation. Dans la majorité des situations, les personnes rencontrées sont confrontées à des impayés, notamment dans le domaine de l’énergie.

Si en général la population qui fait appel au Secours Catholique est plus jeune que la moyenne nationale, depuis une décennie, elle a tendance à vieillir, encore plus dans le Périgord Agenais, en 2017 les plus de 50 ans représentaient 35,9% contre 39,7% aujourd’hui. Les personnes âgées, souvent isolées, sont de plus en plus nombreuses dans la population rencontrée.

Enfin, la solitude est un facteur de fragilité important qui touchent surtout les femmes (21,3% de femmes seules, 27,6% de mères seules), qui représentent près de la moitié du public rencontré, les hommes seuls représentant 23,2% du public rencontré (plus 4,6% de pères seuls).

Il en ressort que le niveau de vie a baissé de manière importante durant l’année 2022, et que la crise de l’énergie est durement ressentie par des populations souvent fragilisées par un emploi précaire leur permettant tout juste de survivre, une fragilité aggravé par une solitude qui touche en particulier les femmes.

Si la campagne nationale de dons s’est déroulée le 19 novembre dernier, c’est toute l’année qu’il est possible de faire un don au Secours-Catholique : Faire un don

Partager cet article