Installation du Pèrer Pierre Lamo à hiviers

Messe d’installation du Père Pierre Lamo à Thiviers

Dimanche 28 octobre, Mgr Philippe Mousset présidait la messe d’installation du père Pierre Lamo, en l’église Notre-Dame de l’Assomption de Thiviers, pour la paroisse Notre-Dame de Hauts de l’Isle.
Retrouvez ci-dessous l’homélie prononcée par Mgr Philippe Mousset.

“Frères et sœurs, chers amis,

Deux évènements nous rassemblent cet après-midi : la confirmation de Menlie et l’installation officielle du Père Lamo comme pasteur de votre paroisse. Ces deux évènements se rejoignent car la confirmation est au cœur de la mission du curé, du pasteur et des communautés de toute la paroisse. Je salue d’une manière particulière la famille de Menlie, ses amis et tous les jeunes qui sont ici. Et j’appelle d’emblée celles et ceux qui ne sont pas confirmés, d’oser franchir le pas pour demander le sacrement de confirmation si important pour vivre la mission aujourd’hui dans l’espérance, la joie et la paix.

Des jeunes sont présents parmi-nous pour accompagner Menlie et accueillir leur nouveau pasteur. Nous le savons, vos aspirations à vous les jeunes sont grandes, votre désir de bonheur est immense, votre générosité est vive ; mais parfois vous vous demandez si une telle soif de vie est réalisable, réaliste ? je tiens à vous affirmer dans la foi, à la suite du Christ, à la lumière de l’Evangile que nous avons entendu, que la plénitude de la vie à laquelle vous aspirez est possible. Mieux : c’est votre vocation. C’est la vocation de tout chrétien. Car c’est l’Esprit Saint qui donne ce grand désir de Vie. Et c’est dès maintenant, dès aujourd’hui que vous y êtes appelés. Et nous aussi !

Ecoutons l’Evangile lumineux pour nous aujourd’hui : la guérison de Bartimée. Ce miracle est très particulier : il est le seul qui se produise après la triple annonce de la Passion, la croix. Il est une sorte de parabole. A travers le cas de Bartimée, Jésus montre aux disciples leur propre situation, et à nous aussi. Ils ne comprennent pas les paroles de Jésus, ils se trouvent tout d’un coup dans les ténèbres : cet aveugle symbolise leur propre cécité. Ils ne peuvent plus suivre Jésus : Bartimée, nous dit le texte de ce jour, est assis au bord du chemin. Eux aussi. Nous aussi souvent lorsqu’on ne sait plus où marcher. Bartimée ne peut pas marcher avec Jésus. Sa guérison est montrée aux apôtres – et elle nous est montrée – comme une prophétie concernant tous les disciples qui ne parviennent plus à suivre Jésus vers la croix et la Résurrection.”

+ Philippe Mousset, évêque de Périgueux et Sarlat

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email