“On a ensemble à construire des solutions plus justes” : tel est l’état d’esprit des cercles de prière en silence organisés à Toulouse par les frères Franciscains. Ils entendent ainsi dénoncer pacifiquement l’enfermement des sans-papiers dans les centres de rétention au nom de la dignité de l’homme.