Service Communication

Service Communication

Comment l’Église diocésaine continue à assurer sa mission

Depuis le début du confinement, on le sait, les rassemblements sont interdits, les célébrations également, même si les églises restent ouvertes, là où c’est possible pour permettre à celles et ceux qui le souhaitent de prier, dans le respect des gestes-barrières. C’est pourquoi, très vite, la conférence des évêques de France, des évêques, mais aussi des prêtres, assistés ou non par des paroissiens, ont cherché des solutions afin d’apporter un soutien spirituel malgré la situation. Au sein de notre diocèse-même plusieurs proposition vous sont faites.

Comment cela se traduit-il concrètement dans notre diocèse ?

Régulièrement notre évêque publie des communiqués sur ce site, sur les réseaux sociaux et par voie de presse, pour signifier à toutes et à tous son soutien et expliquer ses différentes décisions prises dans des circonstances extraordinaires.

Les paroisses

Plusieurs initiatives ont vu le jour : des messes filmées, quotidiennement, en direct ou non, selon les possibilités techniques de chacun.

  • Les prêtres de la paroisse Saint Jacques en Bergeracois (Bergerac), les pères Philippe Demoures, Thomas Magimel et Louis Maillart Ebela Nkou proposent ainsi quotidiennement deux rendez-vous en direct, filmés depuis le presbytère : les laudes à 9h et la messe à 18h30. Ces vidéos peuvent ensuite être regardée en différé, pour celles et ceux qui auraient raté le rendez-vous. Toutes ces vidéos (près de 70 à l’heure où nous écrivons ces lignes !) peuvent être vues et revues sur le site de la paroisses : https://saint-jacques-en-bergeracois.diocese24.fr/
  • À Périgueux, les prêtres de la paroisse Saint Front Saint Étienne, Christian Dutreuilh, Alain Poulter et Pierre Plantié participent à la mise en place des messes vidéos diocésaines ; en complément le père Plantié a également créé un groupe Whatsapp particulièrement actif.
  • Les prêtres de la paroisse Saint Vincent sur Beauronne (Chancelade) vous font une autre proposition vidéo, une messe, quotidienne également, mais aussi une école de prière à la maison, animée par le père Geoffroy Laffont, de la communauté des Chanoines Réguliers de saint-Victor qui résident à l’abbaye de Chancelade.
    Là encore plusieurs dizaines de vidéos ont été publiées (plus de 30 pour l’école de prière !). Vous pouvez retrouver ces vidéos sur la page youtube de la paroisse : https://www.youtube.com/channel/UCO_jmGzRo3Iq-0lAcDVurRg
  • Dans la paroisse Saint Sacerdos en Périgord Noir (Sarlat), le Père Christophe Lafaye entretien le lien avec ses paroissiens non seulement par le biais du site, mais aussi avec des capsules vidéos (vidéos de courte durée) et un format plus long sur le chemin de Croix sur la page youtube de la paroisse : https://www.youtube.com/channel/UCs31ZfDWqgdUwIS_7zMr4gQ
  • Le secrétariat de la paroisse des Trois ermites en Terrassonnais (Terrasson) envoie tous les jours par mail une ou des vidéos du Père Alain Bernard Anga Mbassoa, ou des textes à méditer… Pour s’inscrire, vous pouvez envoyer un email à cette adresse : paroissetroisermites@yahoo.fr.
  • D’autres prêtres ont choisi une voie plus épistolaire, mais tout aussi régulière, ainsi le Père Philippe Doumenge envoie chaque jours, et deux fois par jours durant la Semaine Sainte, des textes de prière, de méditation, des liens de vidéos à tous les chrétiens du Ribéracois, Pour s’inscrire, il suffit d’envoyer un email à cette adresse : paroisse-riberac@orange.fr
  • Les diacres du diocèse ont lancé un questionnaire sur ce site pour recueillir les réflexions des uns et des autres sur la manière dont ils vivnet leur foi en période de confinement.


Bien sûr l’activité de la communauté diocésaine, prêtres ou laïcs, ne saurait se réduire à des retransmissions vidéos ou à quelques mails, mais il faut souligner le souci des acteurs de la vie de l’Église de ne pas mettre cette dernière en veilleuse sous prétexte de confinement. À cela nos prêtres ajoutent bien souvent le contact téléphonique régulier pour prendre des nouvelles des paroissiens plus ou moins isolés… Car c’est bien dans ces temps difficiles que la solidarité diocésaine prend tout son sens.

Les services

Et les services diocésains également prennent leur part pour maintenir cette vie spirituelle diocésaine :

  • Le service diocésain de la catéchèse a proposé une très belle activité « Jardin de Pâques » tout au long de la Semaine Sainte et continue d’accompagner les catéchistes par le biais de mails.
  • Le service de l’économat, soucieux d’assurer l’avenir, mais aussi le présent, financier a lancé la quête en ligne(https://www.don24.fr/quete) pour tenter d’endiguer la disparition des quêtes dominicales, à ce jour près de 5000€ ont pu être récoltés, un somme qui sera reversée aux paroisses après confinement. Cette action en fait en parallèle avec celle lancée par la conférence des évêque de France qui a également lancé son site de don en ligne… La campagne du denier subit également les répercussions du confinement, une campagne sur les réseaux sociaux va être lancée très prochainement pour, là encore, tenter d’endiguer la perte de revenu. Car, on le rappelle, le denier est la seule source de revenu pour pouvoir payer le traitement des prêtres et le salaire des laïcs travaillant pour l’Église. D’ailleurs si vous le souhaiter vous pouvez toujours faire un don au denier(https://www.don24.fr/denier2020).
  • Le service diocésain de la pastorale des jeunes a annulé quelques camps. Pour l’instant le Pélé VTT de cet été est maintenu, la communication continue dans ce sens. L’accompagnement des jeunes se fait notamment sur la page Facebook, active du service.
  • Le service de communication accompagne, lui, toutes ces initiatives en tentant de leur fournir la plus grande audience possible. Ainsi, durant la Semaine Sainte de nombreux documents créés par les prêtres du diocèse ont été mis en page et distribués sur ce site et via notre page Facebook pour accompagner les chrétiens. Le dimanche, une messe diocésaine, tournée à la cathédrale, est proposée. La mise à jour du site diocésain et des réseaux sociaux sont également des missions qui lui incombent. Preuve du succès de ce travail : au cours du premier mois de confinement la fréquentation du site diocésain à augmenté de 600%, les messes diocésaines rassemblent en moyenne autour de 500 à 700 personnes, les documents proposés sont téléchargés en nombre. Bien sûr tout n’est pas parfait : les tentatives de direct montrent les limites techniques de notre site qui a cédé le samedi des rameaux devant l’afflux de visiteurs. Une chaîne de WebTV diocésaine est en train de naître (https://vimeo.com/showcase/6671492). Les premiers pas furent hésitant, mais les progrès sont notables.
    Il est également au service des paroisses qui peuvent avoir besoin d’un accompagnement en particulier pour leur site Internet.

Ces temps difficiles et inédits appellent notre Église à trouver des solutions inédites. Toutefois certaines choses ne changent pas : vous pouvez toujours compter sur les prêtres de votre paroisse. Le but n’est pas ici d’être exhaustif, mais peut-être connaissez-vous d’autres initiatives qui nous auraient échappé seront dont nous pourrions rendre compte lorsqu’elles seront portée à notre connaissance.
Mais il faut bien prendre conscience de l’importance de l’investissement de tous au service de notre communauté diocésaine, la Démarche Missionnaire Synodale nous appelle à évoluer : peut-être sommes-nous en train de trouver quelques pistes en ces temps de confinement…

Christian Foucher

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email