‘Les grandes vacances’ sont pour beaucoup encore un temps de ressourcement. Une période où l’on réapprend à marcher en oubliant les courses de notre quotidien. C’est une parenthèse avec ses ballades, ses repas qui se rallongent en chansons et bavardages, ses siestes bercées par les chants des cigales. C’est aussi le temps où la tête se réconcilie avec le corps. Cette période estivale est l’occasion de faire des découvertes, de participer à une marche ou une retraite, de découvrir une belle église à l’occasion d’un concert ou de se joindre à un pélerinage.

Cet été les chrétiens de notre Périgord ont pu participer à celui de juillet à Lourdes ou à l’un de deux pélés VTT ou encore faire un bout de chemin sur celui de St-Jacques en Bergeraçois.

Ils pourront aussi ouvrir cette nouvelle année pastorale avec le pélérinage diocésain de Capelou où les familles sont invitées. Au fond nous pourrions garder un esprit de pélerin pour cette année qui s’ouvre sous nos pas.

Nous pouvons choisir de ne pas remettre nos pieds dans nos pantoufles d’hier pour continuer notre marche en nous laissant conduire au souffle de l’Esprit. Il s’agit de garder une âme de pèlerin qui veut marcher à la suite du Christ dans l’inattendu de Dieu.

Quel bonheur de voir des pèlerins s’engager dans une aventure spirituelle marquante, à la fois individuelle et communautaire, dans une Eglise, famille de Dieu qui essaie d’être et de vivre en communauté de foi, d’espérance et d’amour. Puissions-nous cheminer cette année pastorale en partant à frais nouveau à la rencontre du Christ en développant une intimité plus grande avec Lui et en ayant le souci de le faire connaître autour de nous. Dans notre monde troublé, marqué par la violence, la peur et souvent les injustices, les chrétiens ont l’impérieux devoir d’offrir à leurs frères et sœurs la nouveauté des chemins de l’espérance.

Osons croire aujourd’hui, en un Dieu vivant, plein d’amour qui marche à nos côtés ! Beaucoup d’hommes et de femmes cherchent le bonheur et la paix et gardent la goût du partage. Souvent ils viennent de très loin, par des chemins inconnus de nous.

Mais c’est ensemble que nous grandirons sur le chemin de Dieu et que notre foi sera éclairée par ‘Celui’ qui nous a précédés. Oui, un Autre marche avec toi et te cherche pour que tu puisses le trouver.

Abbé Christian DUTREUILH, Vicaire épiscopal pour, l’Ensemble pastoral du Bergeracois
publié dans Eglise en Périgord, N°8, 2017