Monseigneur Mouïsse est étonné du retentissement donné à son communiqué, daté du 10 septembre 2013, dont il ne renie pas la teneur, mais qui a été détourné de ses destinataires et récupéré par certains organismes.

Il était uniquement adressé aux prêtres et aux diacres du diocèse de Périgueux et Sarlat et à la presse locale qui ne s’en n’est pas fait l’écho.

De plus, sa photo a été ajoutée sans autorisation et l’adresse des destinataires initiaux a été supprimée.

C’est pourquoi Monseigneur Michel Mouïsse, évêque de Périgueux et Sarlat, tient à signaler qu’il ne cautionne en aucune manière l’utilisation qui est faite à des fins partisanes d’un texte dont la finalité était, lors de sa rédaction, d’alerter l’opinion publique sur la vague de violence dont a été victime la communauté chrétienne d’Égypte à la fin de l’été dernier.

Le titre du communiqué faisant référence au silence quasi-général des médias français, à l’époque, sur cette situation.

Pour celles et ceux qui souhaitent en savoir plus sur la situation des chrétiens d’Orient, nous vous invitons à consulter le site internet des

OEuvres d’Orient : https://www.oeuvre-orient.fr/.

Service communication du diocèse de Périgueux et Sarlat

Le 29 octobre 2013