Oser le dialogue interreligieux

Il faisait très froid ce dernier mardi de février quand je suis allé en vélo à la maison d’arrêt de Périgueux. J’avais mis mon écharpe, gants et bonnet pour me protéger du vent glacial.

J’avais rendez-vous à 14h avec Richard Lavigne, aumônier catholique et Khalid Irzi, aumônier musulman de l’établissement venu tout exprès de Bordeaux pour cette rencontre.

À son initiative, nous nous sommes retrouvés  pour un temps d’échanges avec une douzaine de personnes détenues, chrétiennes et musulmanes.

Étrangement, c’est là, derrière les murs de la prison que j’ai goûté la chaleur retrouvée. Chaleur d’une après-midi riche en partage sur le thème de la fraternité.

Dans la salle polyvalente où je célèbre habituellement l’eucharistie, chaleur retrouvée à l’écoute de témoignages de solidarité entre codétenus, à l’évocation en toute simplicité de notre commune humanité, l’amour du prochain, notre foi en Dieu… Après une bonne heure d’échanges nous avons partagé jus de fruits et pâtisseries orientales. Tous heureux de ce temps fraternel, une nouvelle rencontre est prévue fin Juin, après le mois de Ramadan.

À la fin de l’hiver, une façon parmi tant d’autres de vivre le dialogue interreligieux. Si cela est possible en prison, pourquoi pas dehors ?

Si le dialogue interreligieux est au service de la fraternité, du vivre ensemble, il est avant tout au cœur de la foi chrétienne.

Si nous croyons en Dieu, Père, Fils et Esprit Saint, qui est entré en dialogue avec l’humanité, la rencontre avec l’autre n’est pas une option pour les baptisés.

Pour dépasser nos peurs et comprendre les enjeux de ce dialogue, deux rendez-vous importants nous sont proposés le mois prochain en Périgord.

  • Jeudi 12 avril : à l’abbaye ND d’Espérance à Echourgnac avec Dennis Gira
  • Mercredi 25 avril : à Périgueux avec Mgr Jean-Marc Aveline

Tous les deux sont engagés dans le dialogue interreligieux depuis de longues années. Chacun à sa façon nous lancera cet appel : oser la rencontre avec cet autre qui est mon frère .

« Que l’autre, que tous les autres soient la passion et la blessure par lesquelles Dieu pourra faire irruption dans les forteresses de notre suffisance pour y faire naître une humanité nouvelle et fraternelle. Il y va de l’avenir de la foi dans notre monde. »

Pierre Claverie, Lettres et messages d’Algérie

P. Jean-Louis Favard
Vicaire épiscopal à la solidarité

Publié dans Eglise en Périgord N°3 – 2018

Share this post

Share This