Message pastoral 2015

par | Sep 7, 2015 | Documents diocésains, Évêque, Officiel

“Me voici, envoie-moi !”

Introduction

Chers amis, frères et sœurs,

Au cours de cette première année, j’ai pris le temps de la découverte et de la rencontre de l’Église qui est en Périgord. Peu à peu, je suis entré dans son histoire et je ne cesse pas de rendre grâce à Dieu pour tout ce qui a été accompli et pour ce qui se vit aujourd’hui au service de l’annonce de l’Évangile en Périgord. Car, comme nous le rappelle le pape François dans son exhortation apostolique « La joie de l’Évangile » : « La joie évangélisatrice brille toujours sur le fond de la mémoire reconnaissante : c’est une grâce que nous avons besoin de demander ».

Dans ce mouvement d’action de grâce, je n’oublie pas pour autant les questions qui se posent quant à l’avenir de nos communautés chrétiennes. Je mesure, à l’écoute de ce que vous m’avez partagé et confié, que ces questions peuvent être à l’origine de certaines peurs et, parfois, d’une forme de découragement, notamment là où il n’y a plus de prêtre résident alors que le secteur pastoral est important. Avec la diminution avérée du nombre des prêtres, comment notre Église diocésaine va-t-elle pouvoir vivre sa mission ? Comment témoigner de la joie de l’Évangile dans un contexte où la foi chrétienne semble relever d’un passé révolu ? Comment nous rendre présents aux hommes et aux femmes qui vivent en Périgord pour les conduire jusqu’au Christ et les aider à s’ouvrir à sa présence, alors que nous faisons l’expérience de nos fragilités et de nos manques ?

Ces questions sont aussi les miennes. Et, c’est bien ce qui m’a amené à vous partager cette conviction que « Le temps est venu pour l’Église diocésaine d’envisager une réflexion globale au sujet des nominations qui auront à tenir compte du contexte actuel dans une perspective missionnaire » (Cf. Église en Périgord, n°12, 13 juin 2015). Dans le message que je vous adresse, je souhaite maintenant reprendre et développer cette conviction.