Visuel exposition d'Art sacré

Le travail d’inventaire de la Commission diocésaine d’Art Sacré

Bien des églises de notre diocèse ont sur les murs, dans les chapelles, et même dans les tiroirs de sacristie, nombre de témoins intéressants des temps passés. Ils ont beaucoup à nous raconter.

C’est dans cette perspective, qu’en 2007, à la demande de Monseigneur Michel Mouïsse, puis de Monseigneur Philippe Mousset, la Commission diocésaine d’Art Sacré, a reçu délégation pour inventorier les objets des nombreuses églises de notre diocèse.

Exemple de fiche

Le but est d’obtenir une trace photographique et descriptive de ce qu’il reste à l’intérieur de chaque église : vases et objets sacrés et ceux nécessaires au culte, paramentique, statues, tableaux, meubles liturgiques.

À la suite d’une formation sur l’Art Sacré à l’InstitutCatholique de Toulouse, j’ai eu la chance d’être chargée de ce travail pour le diocèse de la Dordogne.

Les différentes étapes se déroulent ainsi :

Lors qu’un prêtre affectataire estime que les églises de son secteur ont des objets dignes d’intérêt, il prend contact avec la Commission diocésaine d’Art Sacré. Rendez vous est pris pour les visites aux différentes églises. Je me rends sur place avec carnet de notes et appareil photographique pour les visites qui peuvent durer plusieurs heures. Les bénévoles qui, très souvent, participent de différentes manières à la vie de la communauté et qui sont pleins de bonne volonté, de gentillesse et de désir d’apprendre l’intérêt des objets vus, font un énorme travail pour que« leur » église soit digne, qu’elle se présente au visiteur propre, fleurie et accueillante.

Nous avons aussi des demandes des mairies ou autres s’adressant à l’Association diocésaine ou à notre responsable de la commission d’Art Sacré le Père Jean-Marc Nicolas.

Exemple de fiche

Ce travail permet parfois d’attirer l’attention de nos Conservateurs sur un état délabré de certaines belles pièces et il est arrivé que l’une ou l’autre de celles-ci puissent être rendues à leur splendeur première.

Une fois le travail terminé sur place, la description de chaque chose est mise sur l’ordinateur accompagnée d’une ou plusieurs photos et sortie sur papier, le tout formant un catalogue. Deux exemplaires restent à l’Evêché, un est remis au prêtre affectataire.

Il est également arrivé d’avoir des demandes de gendarmerie pour que nous leur fassions une copie de l’inventaire de leur secteur.

La Commission d’Art Sacré de la Dordogne permet ainsi d’associer la préservation de notre patrimoine religieux et artistique avec un accès élargi aux personnes concernées.

Marie José de Beauchaine
Membre du bureau de la Commission diocèsaine d’Art Sacré de la Dordogne


Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email