LE « SALUT » PASCAL : « CHRIST EST RESSUSCITÉ », « N’AYEZ PAS PEUR »

Nous aimons nous dire « Salut » quand nous nous rencontrons.

À Pâques ce mot « Salut » prend toute son ampleur et sa force : c’est Dieu qui nous apprend à le dire et à le vivre. Car pour nous apporter son Salut, il a accepté que son Fils – celui qui partageait sa vie – partage la nôtre. Un matin, que nous n’avions pas programmé, ni planifié, ni prévu, Christ est ressuscité. Désormais, la mort est vaincue. Son Salut est offert à tous, gratuitement, sans que nous le méritions. C’est au matin d’un jour comme les autres que nous recevons gratuitement le « Salut » de Dieu. Chaque jour en nous levant, chaque soir en nous couchant, nous pouvons entendre et laisser résonner ce Salut Pascal de Dieu.

À Pâques, c’est Dieu qui nous dit « Salut » pour que, nous sachant aimés, de cet amour inconditionnel qui est allé jusqu’au bout sur la croix, nous nous levions joyeux d’exister, sûrs que nous pouvons construire, édifier, marcher à sa suite même au milieu des secousses et des peurs.

« N’ayez pas peur, ne craignez pas, ayez confiance » sont les messages fréquents du Christ Ressuscité dans sa rencontre avec ses disciples, comme à d’autres moments d’ailleurs. « N’ayez pas peur », c’est la première parole prononcée par le jeune homme vêtu de blanc au tombeau vide. Ces messages, cette parole sont une invitation à faire, à notre tour, confiance à l’humanité aimée de Dieu. Une invitation à devenir des gardiens et des veilleurs des uns et des autres.

La grande fête de Pâques nous remplit d’Espérance. Elle nous conduit à nous en remettre au Père comme le fit le Fils bien-aimé : « Entre tes mains je remets mon esprit ». Elle nous conduit à entrer déjà dans cette vie nouvelle faite pour Dieu et pour nos frères. Elle nous pousse plus loin dans l’abandon et la charité. Elle nous invite à regarder tout homme comme un frère pour lequel Jésus a donné sa vie.

Bon Temps Pascal.

+ Philippe Mousset 
Évêque de Périgueux et Sarlat