DSC_0087Depuis le début du Carême, nous nous sommes préparés à célébrer dans l’allégresse la Résurrection du Seigneur.

Christ est Vivant. Il est Ressuscité.

Nous voici donc au cœur de la foi chrétienne.

C’est Pâques. « Pâques » signifie « passage ».

Par ce passage de la mort à la vie, le Christ nous a sauvés du péché et nous a appelés à la vie qui ne finit pas.

« Que signifie que Jésus est ressuscité ? Cela signifie que l’amour de Dieu est plus fort que le mal et que la mort elle-même ; cela signifie que l’amour de Dieu peut transformer notre vie, faire fleurir ces zones de désert qui sont dans notre coeur. L’amour de Dieu peut faire cela ! » Pape François.

Sachons rendre grâces pour Celui qui est Vivant au milieu de nous et qui ne cesse de nous appeler à Sa suite pour faire de nous des vivants au cœur du monde en étant témoins de Son amour.

Mais la foi a besoin de signes qui confortent l’assentiment intérieur.

Parmi ceux-là, il y a le signe des communautés chrétiennes qui ne sont pas sans vitalité chez nous malgré les difficultés de notre époque.

Sachons regarder avec les yeux du cœur les merveilles qu’accomplit le Seigneur, aussi bien pour nous que pour nos proches ; elles sont multiples, souvent modestes mais tellement parsemées d’espérance.

Et puis tous les signes de réconciliation qui s’opèrent, les évolutions vers plus
de liberté et de responsabilité qui s’accomplissent.

Et cette masse de générosité considérable qui s’exerce au quotidien un peu partout ; les chrétiens y participent largement avec beaucoup d’autres aussi ;
et dans les collaborations nous voyons se nouer des amitiés.

Et puis tous les efforts de paix, les solidarités multiples qui se tissent à la suite du rassemblement Diaconia 2013 ; les engagements pour le développement et la promotion des plus pauvres. En ce sens, je me réjouis que le Conseil de la Diaconie de notre diocèse nous propose le samedi 3 mai une journée de la Solidarité à Trélissac. Je vous  invite tous à y participer.

Venez nombreux !

À nos yeux de croyants, l’Esprit du Ressuscité souffle dans le monde.

L’humanité est en route vers l’accomplissement que Dieu veut pour elle depuis toujours et qui est réalisé en Jésus-Christ mort et Ressuscité.
Ainsi, l’amour existe, il nous presse.
Il n’y a rien de plus beau, il est vainqueur du mal et de la mort.
Mais l’amour est exigeant :
Le don et non le repli sur soi.
La rencontre confiante et non la peur de l’autre.
L’accueil et l’écoute et non pas le soupçon ou le dénigrement.
C’est cet amour qui s’enracine dans la foi au Christ ressuscité.
Dieu est bien présent au cœur de nos vies et nous donne d’aimer.

Alors la joie éclate ! Alléluia !

+ Michel Mouïsse, Évêque de Périgueux et Sarlat