Picture of Service Communication

Service Communication

Découvrir Habitat et Humanisme Dordogne, le 17 novembre salle du Lux à Périgueux

LA NAISSANCE DU MOUVEMENT HABITAT ET HUMANISME

La création d’Habitat et Humanisme en 1985 est le résultat de deux élans : l’esprit d’entreprise, le « génie » immobilier, et la soif de justice. Dès lors, le Mouvement s’attachera à loger les familles à faibles ressources, en privilégiant la localisation dans des quartiers « équilibrés » pour favoriser la mixité sociale au cœur des villes.

Dès l’origine, Habitat et Humanisme sera pensé non comme une association caritative mais comme une entreprise à caractère social, réconciliant l’économique et le social, l’humain et l’urbain. C’est en faisant appel à des investisseurs privés réunis en SCI que les premiers logements seront acquis, et c’est toujours cette même dynamique d’innovation et d’entrepreneuriat social qui caractérise le Mouvement, 30 ans après.

UNE RENCONTRE POUR DÉCOUVRIR HABITAT ET HUMANISME DORDOGNE

Si le Mouvement Habitat et Humanisme existe depuis 1985, la création de l’association Habitat et Humanisme de Dordogne date du 9 octobre dernier. Fondée pour répondre à un besoin local de logement solidaire identifié par de nombreuses associations du Périgord, Habitat et Humanisme Dordogne organise une réunion d’information le jeudi 17 novembre, salle du Lux, 81 rue Talleyrand-Périgord à Périgueux, pour mieux se faire connaître du grand public afin d’attirer d’éventuels bénévoles et partenaires. Éliane Jacquin, la présidente, Annick Guichard, et Jean-Louis Favard, présentent les besoins de l’association.

Jean-Louis Favard, Annick Girard et Éliane Jacquin

A.G. Nous cherchons d’abord à être plus visible auprès du public, afin d’attirer des gens susceptibles d’être intéressés pour devenir bénévoles et étoffer ainsi le nombre de nos membres. Nous sommes à la recherche de compétences pour renforcer l’association : des gens capables de nous aider à aller chercher des financements, ou qui ont des connaissance en immobilier, etc. Pas forcément des gens à la retraite, mais des bénévoles avec des profils différents et un peu spécifiques : des personnes qui sachent se repérer dans le maquis des différents systèmes d’aides, d’autres qui s’y connaissent en comptabilité, en secrétariat ou en communication, des personnes susceptibles d’accompagner les locataires… Bien sûr toutes ces personnes bénéficient d’une formation assurée par le Mouvement Habitat et Humanisme pour remplir au mieux les fonctions qu’elles occuperont.

E. J. Nous cherchons aussi des partenaires, des personnes qui souhaiteraient nous louer un appartement, et qui seraient intéressées par le fait que nous soyons garant du paiement des loyers, que nous puissons aider à remettre en état de propreté le bien, si besoin est, et surtout que nous accompagnions régulièrement les personnes locataires.
Bien sûr nous cherchons des logements décents, que des propriétaires seraient prêts à nous confier, en évitant les passoires thermiques ou les logements insalubres, car c’est aussi une des raisons de la création d’Habitat et Humanisme, la location de logements indignes à des personnes en difficulté…

J.L. F. Nous recherchons des propriétaires solidaires, car nous savons que, sur Périgueux, il y a des logements qui sont vacants parce que leurs propriétaires sont frileux à l’idée de louer, et nous pensons que nous pourrions peut-être, avec les garanties que nous apportons, les amener à participer à cette belle aventure.
Nous espérons que le public viendra nombreux à cette réunion de présentation, Bernard Devert, le fondateur du mouvement sera d’ailleurs présent pour présenter Habitat et Humanisme, et les enjeux liés à l’habitat solidaire. C’est, pour celles et ceux qui viendront une belle rencontre en perspective.

Bernard Devert, le fondateur du Mouvement, sera présent

Le Père Bernard Devert, fondateur d’Habitat et Humanisme

Bernard Devert est né à Lyon en 1947. Après des études de droit, il intègre un grand cabinet d’administration d’immeubles de la région Rhône-Alpes. Il y restera 11 ans. Rapidement il crée une société de placements immobiliers, puis à 37 ans, sa propre société de promotion immobilière.

Parallèlement, répondant à un appel reçu dans sa jeunesse, Bernard Devert suit un parcours théologique qui le conduira à la prêtrise en 1987.

C’est pendant cette période, dans les années 80, qu’il prend conscience des injustices liées au logement et notamment, celles engendrées par la rénovation des centres-villes qui relèguent les classes populaires dans les quartiers périphériques. « La ville doit être traversée par la différence, et non se développer à partir de strates monolithiques. Et là où le vivre ensemble n’est pas perceptible, il y a injustice ; l’homogénéité de l’habitat concourt à la rigidité assassine des sociétés occidentales ».

Bernard Devert intervient très régulièrement dans le débat public, dans les media et auprès des politiques, sur la question du mal-logement, de l’insertion des personnes en difficulté, de l’accueil des personnes âgées, de l’économie sociale et solidaire….
En 2016, il a reçu le prix de l’Entrepreneuriat Social décerné par le BCG (Boston Consulting Group).

Bernard Devert est Président du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées depuis juillet 2021.

Partager cet article