Sainte Aimée

Nièce de sainte Claire d’Assise (+1252)

Vierge.
Elle appartenait à une famille très distinguée d’Assise, celle des Offreduccio comme sainte Claire sa tante et son oncle, frère Rufin. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle était mondaine, très mondaine, jusqu’au jour où, visitant sa tante au couvent de Saint-Damien, elle décida de devenir religieuse. A partir de ce moment, elle pratiqua l’austérité au point que ses jours en furent abrégés.