Le père Jean-Louis Favard

Le père Jean-Louis Favard

La journée nationale du SECOURS CATHOLIQUE dimanche 18 novembre devrait être l’occasion pour nous de revisiter nos représentations de ce beau service d’Eglise.

Le Secours Catholique ce n’est pas nécessairement quelques dames qui se donnent bonne conscience en distribuant de la nourriture ou des vêtements à quelques « indigents » dans l’arrière fond d’une salle paroissiale.

Fondé en 1946, le Secours Catholique est un service de l’Eglise catholique, membre de la confédération Caritas Internationalis et association reconnue d’utilité publique. Il fédère un réseau de 62 000 bénévoles, environ 500 en Dordogne pour « apporter partout où le besoin s’en fera sentir, à l’exclusion de tout particularisme national ou confessionnel, tout secours ou toute aide directe ou indirecte, morale ou matérielle, quelles que soient les options philosophiques ou religieuses des bénéficiaires. » (extrait des statuts, art.l)

Le Secours Catholique a pour mission de faire rayonner la charité chrétienne par la mise en œuvre d’une solidarité concrète entre tous, en France et dans le monde.

Il considère que les hommes, femmes, enfants, vivant des situations de pauvreté, sont les premiers acteurs de leur développement.

Il s’engage entre autre à leurs côtés pour lutter contre les causes de pauvreté et d’exclusions, et promouvoir le développement de la personne humaine dans toutes ses dimensions.

Témoignant de l’Evangile, il invite chaque personne à aller à la rencontre des plus pauvres, à se mettre à leur écoute, à les soutenir et à s’associer avec eux pour construire ensemble une société juste et fraternelle.

Tout naturellement le Secours Catholique est partie prenante de la démarche DIACONIA. Dans les délégations, les équipes locales, les membres du Secours Ca- tholique sont témoins des richesses humaines et spirituelles des plus pauvres. Ces trésors ne peuvent rester enfouis, ils portent la responsabilité de les faire découvrir à tous.

En engageant ses équipes dans la démarche DIACONIA, le Secours Catholique veut davantage s’ouvrir et développer des collaborations avec les paroisses, ser- vices et mouvements d’Eglise afin de mobiliser davantage de chrétiens et de non chrétiens à « vivre ensemble le service de la Charité ».

DIACONIA ne doit donc pas être un évènement ponctuel mais bien avoir un impact durable sur la vie de nos communautés et celle des équipes locales du Secours Catholique.

En ce troisième dimanche de novembre, en union avec la mission d’Eglise du Se- cours Catholique, en participant à sa collecte nationale : « OSONS LA FRATER- NITE »

 

P. Jean- Louis Favard Vicaire
épiscopal à la Solidarité

Publié dans Eglise en Périgord N°21 – 10 Novembre 2012

%d blogueurs aiment cette page :