Le Père Jean-Michel Bouygues

Le Père Jean-Michel Bouygues, vicaire général

Le mois de septembre est le mois des rentrées ! Après la rentrée scolaire, il y a la rentrée paroissiale, la rentrée du KT, la rentrée de l’aumônerie, etc. Autant de rentrées qui amènent leur lot d’interrogations quant aux moyens disponibles pour assurer le bon redémarrage des activités pastorales dont l’enjeu est de permettre à tous ceux qui le souhaitent de vivre en disciples du Christ.

Dans l’évangile du dimanche 4 septembre, le Christ nous adressait des paroles très fortes concernant la condition de disciple et, pour nous aider à en comprendre le sens, il les accompagnait de deux paraboles : celle d’un homme qui veut bâtir une tour et qui commence par regarder s’il a les moyens d’aller jusqu’au bout de son entreprise, et celle d’un roi qui évalue ses chances de victoire avant de partir en guerre. Ce qu’il y a de commun entre cet homme et ce roi, c’est que tous deux commencent par s’asseoir !

Et si nous prenions exemple sur eux, si nous commencions par nous asseoir ! Oui, nous asseoir pour réfléchir, faire le point et vérifier s’il y a adéquation entre nos engagements et nos capacités à les honorer. Peut-être que certains d’entre nous découvriront qu’ils ont présumé de leurs forces, et que la diversité et la multiplicité de leurs activités les empêchent de les assurer correctement. D’autres découvriront, au contraire, qu’ils “tournent à l’économie” et souffrent en fait de sous-engagement ! D’autres enfin découvriront peut-être que tel ou tel engagement pris au nom de leur foi au Christ est devenu une “affaire personnelle”, un bien qu’ils se sont accaparé.

Au moment où toutes les activités pastorales redémarrent, il serait peut-être opportun, pour ne pas nous y lancer “tête baissée”, de commencer par nous asseoir pour voir comment nous allons vivre cette nouvelle année pastorale en véritables disciples du Christ. Une occasion nous est offerte : le 1° octobre prochain. Ne la manquons pas !

Abbé Jean-Michel Bouygues
Vicaire Général
Eglise en Périgord N°18 – 2016

%d blogueurs aiment cette page :