Le Père Philippe Doumenge

Le Père Philippe Doumenge

Savons-nous la chance que nous avons, dans notre diocèse, de profiter du ministère de 11 diacres ?

Le premier, Claude Maubourguet, demeurera à jamais le premier diacre ordonné dans notre diocèse, en 1978, par Monseigneur Patria, après la restauration du diaconat « permanent » par le concile Vatican II.

51 ans après son rétablissement par le concile, nous ne sommes pas toujours bien conscients de la richesse que représente ce ministère pour l’Eglise et pour le monde. Ni sous-prêtres, ni super-laïcs, les diacres sont des collaborateurs directs de l’évêque, ayant reçu comme lui le sacrement de l’ordre, à leur degré, et ils participent de façon concrète à sa propre charge de serviteur épiscopal, en paroisse ou ailleurs. Il est donc normal que leurs missions, bien diverses, portent les couleurs de la solidarité, de l’ouverture, de l’écoute, du ministère de la compassion, etc…

Même dans leur rôle liturgique, ils demeurent ceux qui servent : servir la communauté et le prêtre célébrant, servir la table de la Parole et celle de l’Eucharistie.

Engagés dans la vie sociale et professionnelle, ils y sont signes du Christ présent et attentif à tous les aspects ordinaires de l’existence. De plus, les diacres mariés manifestent comment le sacrement de l’ordre vient marquer de son sceau le sacrement du mariage qui, pour eux, demeure premier. Sous cet angle, comment ne pas rendre grâce pour les « ministères » d’épouses, assurés depuis tant d’années respectivement ? La plupart d’entre vous ont déjà rencontré des diacres à l’occasion de l’une ou l’autre de leurs missions. Le diacre est Serviteur à l’image de Jésus-Christ pour le service de la Parole de Dieu, de l’Eucharistie et de la charité.

Nous sommes  heureux de pouvoir vivre, le Dimanche 16 octobre prochain, l’ordination diaconale de Stéphane Julien par Monseigneur Philippe Mousset à la Cathédrale Saint Front.

Nous confions au Seigneur Ségolène et Stéphane ainsi que leurs familles.

Père Philippe Doumenge
vicaire épiscopal pour l’ensemble pastoral du Ribéracois
Eglise en Périgord N°19 – 2016