Comme vous le voyez, notre bulletin bimensuel se transforme en mensuel. L’outil internet, le développement du numérique imposent des mutations nécessaires à nos moyens de communication.

Nous devons poursuivre notre réflexion sur la communication à la lumière de l’axe missionnaire de l’annonce de l’Evangile hors de nos communautés, d’une Eglise en « sortie » vers le monde.

Même si des efforts réels et importants ont été faits, et comment ne pas s’en réjouir, reconnaissons que les canaux médiatiques que l’Eglise utilise ne sont pas, dans la majorité des cas, les canaux utilisés par les personnes éloignées de la foi.

L’une des cibles les plus importantes pour nous sont les jeunes et les jeunes adultes. Une tranche d’âge qui, à son entrée dans son nouveau statut du monde du travail, lorsque cela est possible, ne sera pas ou peu rejointe si elle se questionne sur ce que peut représenter l’Eglise pour elle.

Les jeunes de 17 à 35 ans ne lisent pas ou peu nos journaux, ne vont pas à la messe tous les dimanches, ne suivent pas les programmes d’information radiophoniques ou télévisés chrétiens. L’Eglise doit poursuivre ses efforts en se servant de ce réseau mondial internet de liaisons pour vivre sa mission d’évangélisation.

En se conformant à la volonté missionnaire de Jésus, elle peut trouver ici de nouveaux chemins pour diffuser le message de l’Evangile et promouvoir ses valeurs de paix, de dialogue entre Eglises chrétiennes et religions, ainsi que certains principes qui contribuent à l’édification d’une société qui respecte la dignité de la personne humaine et qui est attentive au bien commun.

Les relations humaines meurent quand on refuse de communiquer, quand la parole échangée se tait. Dans le verbe communiquer, il y a « commun ». Communiquer c’est mettre en commun et créer un lien.

Dieu n’est-il pas le grand communicateur par excellence ? Il veut nous faire partager sa propre vie, la vie éternelle. Dieu parle le premier pour que nous puissions écouter et parler. Il nous adresse sa parole. A Noël, la « parole se fait chair » et rend visible, en Jésus, ce qui nous était invisible. Désormais, la parole à la lumière de l’Evangile donne accès au monde intérieur, à tant de richesses cachées et enfouies.

Le changement du bulletin diocésain s’inscrit dans cet esprit et témoigne de cette volonté missionnaire de notre diocèse de communiquer avec le monde d’aujourd’hui.

Permettez-moi, en terminant cet éditorial, à l’aube de cette nouvelle année, de prier le Père de l’Humanité pour que nos communications contribuent à la concorde et à la paix, à la justice et à la recherche de la vérité pour un monde meilleur.

+ Mgr Philippe Mousset, Évêque de Périgueux et Sarlat

%d blogueurs aiment cette page :